L'effondrement du marché immobilier américain depuis 2007 a coûté aux États-Unis et au reste du monde une crise financière et une récession, et se poursuit encore selon des chiffres publiés mardi par l'Association nationale des agents immobiliers.

Mis à jour le 24 août 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Voici quelques chiffres qui mesurent l'ampleur du phénomène.

VOLUME DU MARCHÉ

> Ventes de maisons neuves: 1,283 million en 2005, 333 000 sur ces 12 derniers mois

> Ventes de logements anciens: 8,491 millions en 2005, 5,381 millions sur ces 12 derniers mois

PRIX ET TAUX

> Baisse des prix: 14% en moyenne nationale depuis le printemps 2007 (chiffres officiels), 29% dans les 20 plus grandes agglomérations du pays depuis juillet 2006 (Standard and Poor's)

> Prix médian de vente d'une maison neuve: 257 000$ en avril 2006, 205 900$ en avril 2010

> Prix médian de vente d'un logement ancien: 230 300$ en juillet 2006, 182 600$ en juillet 2010

> Taux d'intérêt moyen d'un prêt à 30 ans: 6,70% en juillet 2007, 4,42% en juillet 2010

CONSTRUCTION

> Logements en construction: plus de 1,4 million à l'été 2006, 457 000 fin juillet 2010

> Permis de construire: plus de 2,2 millions délivrés en 2006, 609 000 sur les 12 derniers mois

RETARDS DE PAIEMENT ET SAISIES

> Emprunteurs en retard d'un mois ou plus sur leurs échéances: 4,4% au 31 décembre 2004, 10,4% au 31 décembre 2009

> Saisies: 269.000 en 2006, 918 000 en 2009, 267 000 au premier semestre 2010

DONNÉES DÉMOGRAPHIQUES

> Propriétaires: 69,0% des ménages au deuxième trimestre 2006, 66,9% au deuxième trimestre 2010

> Logements vacants: 11,6% au premier trimestre 2006, 13,1% au deuxième trimestre 2010

ORGANISMES DE REFINANCEMENT HYPOTHECAIRE FANNIE MAE ET FREDDIE MAC

> Bénéfices entre 2005 et mi-2007: 18,2 milliards de dollars

> Pertes depuis la mi-2007: 236,6 milliards

> Fonds publics investis par le Trésor: 148 milliards depuis septembre 2008

> Sommes autorisées pour renflouer les deux entreprises: illimitées

> Dette achetée par la banque centrale: 1250 milliards en 2009 et 2010

COÛT DE LA CRISE

> Estimation par le FMI des dépréciations des banques dans le monde liées à la chute de la valeur des actifs immobiliers américains: 2300 milliards de dollars

(Sources: département du Commerce, Association nationale des agents immobiliers, Freddie Mac, Fannie Mae, Agence fédérale du financement du logement, RealtyTrac, Association des prêteurs immobiliers, Bureau du recensement, Réserve fédérale, Fonds monétaire international).