En dépit d'une augmentation du taux d'inoccupation des immeubles de bureaux, l'entreprise en entretien ménager Groupe Distinction (T.GD) a enregistré des revenus et des profits en hausse pour le deuxième trimestre.

LA PRESSE CANADIENNE

La société montréalaise, qui fournit des services dans divers secteurs de la conciergerie industrielle et d'autres services connexes dans différents secteurs immobiliers, a annoncé, jeudi, un bénéfice net de 1,4 million $, ou 4,6 cents par action.

Il s'agit d'une hausse de 12,5% en regard du bénéfice net de 1,2 million $, ou 4,1 cents par action, affiché au deuxième trimestre de l'année dernière.

Bien que le Groupe Distinction ait vu le taux d'inoccupation des immeubles de bureaux passer de 7,4% à 10,1%, ses revenus pour le trimestre clos le 31 mai se sont établis à 63,8 millions $, contre 62,2 million $ un an auparavant.

Au cours du trimestre, Groupe Distinction a continué à favoriser la croissance organique des activités d'exploitation, la hausse de la rentabilité et la réduction de la dette à long terme, a expliqué dans un communiqué le président et chef de la direction, Claude Bigras.

En outre, Groupe Distinction a renoué avec les acquisitions en achetant, au début du troisième trimestre de 2010, l'entreprise de Vancouver Cascadian Building Maintenance, a ajouté M. Bigras.

Selon lui, cette acquisition permettra à son entreprise de renforcer sa plateforme de services dans la grande région de Vancouver et d'accroître ses revenus annuels de quelque 2 millions $.

La valeur des actions du Groupe Distinction est restée inchangée jeudi, à 2,75 $, à la Bourse de Toronto.