Les prix à la production aux États-Unis ont baissé en juin pour le troisième mois consécutif selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail, avec l'affaissement des prix de l'alimentation et des matières premières.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières, les prix des produits finis facturés par les producteurs ont reculé de 0,5% par rapport au mois précédent, après avoir déjà baissé de 0,3% en mai et 0,1% en avril.

Les analystes tablaient sur une baisse, mais beaucoup moins marquée (0,1%).

En glissement annuel, la hausse des prix à la production est tombée à 2,8%, son plus bas niveau depuis novembre, et 1,1% hors énergie et alimentation.

Le ministère a relevé la baisse des produits alimentaires en juin (2,2%), la plus forte depuis avril 2002. Les prix des primeurs en particulier ont été tirés vers le bas par des conditions météorologiques très favorables.

Les prix des produits énergétiques ont également baissé pour le troisième mois consécutif, de 0,5%.

En revanche, l'indice dit de base (hors énergie et alimentation) a maintenu la lente progression qui est la sienne depuis le début de l'année, avançant de 0,1%.

A des stades plus précoces de la production, les prix des produits intermédiaires (tissus, métaux transformés, pièces détachées dans l'automobile, etc.) et des matières premières (minerais, produits agricoles, etc.) ont tous deux baissé, de 0,9% et 2,4% respectivement.

Plusieurs responsables de la banque centrale (Fed) s'inquiètent actuellement de la tendance des prix à faiblir. Certains, très minoritaires, ont même évoqué «un certain risque de déflation» lors de sa réunion de politique monétaire de juin.