Le fabricant de médicaments Novartis (NVS) devra remettre jusqu'à 152,5 millions de dollars US à potentiellement des milliers de femmes après qu'un jury eut déterminé que celles-ci avaient été victimes de discrimination en étant payées moins que leurs collègues masculins.

ASSOCIATED PRESS

C'est ce qu'ont annoncé mercredi les avocats de la compagnie pharmaceutique établie en Suisse et des plaignants à la suite de la conclusion d'une entente.

L'accord, qui doit encore être approuvé par un juge fédéral de Manhattan, appelle aussi à une injection de 22,5 millions US dans des programmes de la compagnie visant l'élimination de la discrimination.

L'entente concerne les requêtes de 5600 femmes qui faisaient partie d'une action collective ayant mené à la tenue d'un procès de six semaines plus tôt cette année.

Le directeur général de Novartis, Joe Jimenez, a indiqué mercredi dans un communiqué que la compagnie ne jugeait toujours pas qu'il y ait eu de la discrimination systémique dans ses rangs.