Endetté, le FC Barcelone a annoncé mercredi avoir signé un prêt bancaire de 155 millions d'euros pour faire face à des «problèmes de trésorerie» à court terme.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce «crédit syndiqué» a été signé auprès de deux banques principales, La Caixa et Santander, et de huit autres entités financières, a indiqué le club sur son site internet.

Le Barça doit dévoiler jeudi, en conférence de presse, les détails de cet accord financier.

Le club champion d'Espagne de football avait annoncé le 6 juillet avoir demandé un prêt bancaire pour faire face à des «problèmes de trésorerie à court terme».

«Nous avons trouvé un club endetté et avec des problèmes de trésorerie mais nous sommes en train de les résoudre», avait souligné sur la radio RAC1 Sandro Rosell, élu nouveau président du club en juin.

La grande priorité est de trouver «des ressources et des liquidités pour pouvoir payer les engagements du club à court terme», avait-il précisé.

Mais le président s'était aussi montré rassurant: «Les socios peuvent être tranquilles. Le club n'est pas en faillite et nous aurons cette semaine tous les outils (...) pour payer les salaires de nos joueurs, techniciens et employés.»

Le Barça a engagé pour la saison prochaine le buteur espagnol David Villa, recruté à Valence pour 40 millions d'euros, et s'est séparé de son milieu défensif ivoirien Yaya Touré, parti à Manchester City pour 30 millions d'euros (24 millions pour le club et six millions pour l'agent du joueur).

Le club a aussi annoncé le départ de Dmytro Chygrynskiy, 23 ans, au club ukrainien de Shakhtar Donetsk pour 25 millions d'euros et le transfert du Français Thierry Henry (124 sélections) au club américain des New York Red Bulls.