Un autre morceau de l'ancien empire Nortel Networks a été vendu. Les parts que détenait l'entreprise canadienne dans une coentreprise coréenne avec LG Electronics ont été cédées à LM Ericsson en échange de 242 millions US.

LA PRESSE CANADIENNE

Nortel a annoncé mardi, en fin de journée, la vente de sa participation de 50 plus un pour cent dans LG-Nortel.

L'entente marque la vente de l'un des derniers actifs de Nortel, auparavant la plus importante entreprise des technologies de l'information au Canada, qui a déjà été l'un des principaux fournisseurs de matériel de télécommunications au monde.

Jamie Moody, porte-parole de Nortel, a affirmé mercredi qu'il restait à déterminer ce qu'il adviendrait des actifs restants de l'entreprise.

LG-Nortel a vu le jour en 2005 pour fournir du matériel de télécommunications et des solutions réseau à des clients en Corée et ailleurs dans le monde.

La vente est sujette à l'approbation de la Cour supérieure de l'Ontario. Elle doit également répondre à certaines conditions en matière de réglementation.

Plus tôt ce mois-ci, Nortel a obtenu une nouvelle prolongation de sa protection de la cour contre ses créanciers, cela devant permettre au géant déchu du secteur technologique de compléter sa restructuration.

La Cour supérieure de l'Ontario a prolongé sa protection jusqu'au 22 juillet, ce qui donne plus de stabilité à la société pendant qu'elle prépare son plan pour rembourser ses créanciers.

Nortel a demandé à se placer sous la protection de la cour aux États-Unis, au Canada et dans d'autres juridictions, en janvier 2009. L'entreprise a depuis cédé la plupart de ses actifs les plus importants à des sociétés rivales.