Le marché pharmaceutique mondial devrait progresser de 5% à 8% par an jusqu'en 2014, tiré par les pays émergents, malgré un niveau de croissance ralentie à cause de la concurrence des médicaments génériques, a estimé mardi le cabinet IMS Health.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Sur les cinq prochaines années, le marché de la pharmacie devrait gagner presque 300 milliards de dollars, pour atteindre 1100 milliards de dollars en 2014, indique IMS Health dans un communiqué.

«Ce taux de croissance moyen annuel de 5% à 8% reflète l'impact de la perte de brevets protégeant des produits importants dans les marchés développés, ainsi qu'une forte croissance en général dans les pays émergents», explique le cabinet.

La croissance des principaux marchés développés devrait tourner autour de 3% à 6% d'ici 2014, alors que celle des pays émergents est attendue autour de 14%-17%.

Pour 2010, IMS Health continue de prévoir une croissance de 4% à 6% du marché. En 2009, le secteur pharmaceutique avait bien résisté à la crise économique, gagnant 7% à 837 milliards de dollars.

La Chine devrait devenir le troisième marché pharmaceutique en 2011, derrière les États-Unis et le Japon.

Selon IMS Health, les domaines de l'oncologie, du diabète, de la sclérose en plaques et du VIH devraient connaître une croissance plus forte que les autres, grâce notamment à l'arrivée de nouveaux médicaments sur le marché.

En revanche, les politiques de maîtrise des coûts de santé entraînent une baisse des budgets publics consacrés aux médicaments et sont une source d'incertitude pour le marché pharmaceutique, souligne IMS Health.