L'indice composite des indicateurs économiques américains, censé donner une idée de l'évolution de la conjoncture aux États-Unis dans les six mois à venir, a augmenté de 1,4% en mars, a indiqué lundi le Conference Board.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La hausse est plus forte que ne le prévoyaient les analystes, qui tablaient sur une progression de l'indice de 1,0% par rapport au mois précédent, selon leur consensus médian.

Le Conference Board indique avoir revu en hausse de 0,3 point son estimation de la hausse de son indice en février, à 0,4%. La progression de janvier a, elle aussi, été revue en hausse, de 0,5 point, à 0,6%.

L'indice composite «a progressé sans interruption depuis un an, et son taux de croissance lissé sur six mois est resté plutôt stable récemment», ajoute cet institut de conjoncture privé dans un communiqué.

Les chiffres laissent penser que la «reprise commence à gagner en puissance», ajoute le texte, notant qu'elle «devrait continuer dans les quelques mois à venir», mais rester «lente».

«La forte progression de l'indice et ses révisions à la hausse pour les mois précédents indiquent que la reprise économique continue et suit une pente plus forte», estime Nicholas Tenev, analyste de Barclays Capital, dans une note.

Ian Shepherdson, de l'institut d'études HFE, estime néanmoins que la hausse de l'indice composite à son rythme de mars n'est pas tenable et qu'il devrait ralentir. Selon lui, l'indice ne mesure pas «le désastre qui continue dans le secteur des petites entreprises, et il est donc fortement susceptible de surestimer nettement la croissance».