La banque centrale américaine (Fed) a resserré vers le haut ses prévisions de croissance et de chômage pour 2010, notant l'amélioration de l'activité en fin d'année 2009, indiquent les minutes de sa réunion de politique monétaire de janvier publiées mercredi.

Mis à jour le 17 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

La prévision de croissance pour la première économie mondiale est désormais située entre 2,8% et 3,5% contre 2,5% à 3,5% auparavant, selon le compte-rendu de cette réunion qui s'est tenue les 26 et 27 janvier.

La Fed table sur un taux de chômage moyen compris entre 9,5% à 9,7% contre 9,3% à 9,7% auparavant.

Enfin, la Fed a très légèrement relevé sa prévision d'inflation (mesurée par les prix liés aux dépenses de consommation, indice PCE), entre 1,4% et 1,7% contre 1,3% à 1,6%.

Les participants à cette réunion «ont estimé les nouvelles économiques largement conformes aux prévisions d'une croissance modérée et d'une inflation limitée en 2010», tout comme lors de leur réunion de la mi-décembre, d'après les minutes.

«Dans leur discussion sur la situation et les perspectives économiques, les participants sont convenus que les statistiques et les renseignements obtenus de leurs contacts professionnels, bien que mitigés, montraient que la croissance économique s'était renforcée au quatrième trimestre», a poursuivi la Fed.

La banque centrale a également observé que ses dirigeants pensaient que «les entreprises réduisaient leur masse salariale à un rythme moins rapide, et que le risque que les prévisions soient trop optimistes avait encore un peu diminué».

Lors de cette réunion, le comité de politique monétaire avait laissé inchangé le taux directeur de la Fed, qui se situe depuis décembre 2008 dans une fourchette comprise entre 0% et 0,25%.