Source ID:; App Source:

Pratt & Whitney Canada élimine 500 postes

La société Pratt & Whitney a annoncé vendredi l'abolition de 500 postes... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo: La Presse Canadienne

(Montréal) Les mauvaises nouvelles se confirment chez Pratt & Whitney. Frappé par la crise économique, le fournisseur de moteurs d'avion a confirmé hier qu'il supprimera 500 postes dans son usine de Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal. Et d'autres coupes sont à prévoir.

«C'est directement lié au contexte économique actuel et au fait que c'est le marché de l'aviation d'affaires qui est le plus durement touché en ce moment, a expliqué le porte-parole de l'entreprise, Pierre Boisseau. C'est ce qui nous force à procéder à des suppressions d'emplois.»

Début février, l'entreprise avait annoncé à ses employés qu'elle supprimerait jusqu'à 1000 postes partout dans le monde. Elle a annoncé hier que 500 postes syndiqués allaient disparaître de façon permanente. Les mises à pied pourraient entrer en vigueur d'ici la fin du mois.

Le nombre pourrait être moins élevé qu'annoncé, a précisé M. Boisseau. Jusqu'à une centaine de travailleurs plus âgés pourraient se prévaloir d'un programme de retraite anticipée, ce qui réduirait le nombre de mises à pied.

L'entreprise entend embaucher de nouveau lorsque la crise économique sera résorbée. Elle souligne également que ses autres secteurs d'activité, soit le marché des hélicoptères et de l'aviation régionale, se portent relativement bien dans le contexte économique.

D'autres compressions à venir

N'empêche, les employés de la compagnie ne sont pas au bout de leurs peines. Pratt & Whitney ne confirme que la moitié des suppressions d'emplois annoncées en février. Les licenciements annoncés hier ne touchent que les employés affectés à la production. Les cadres et les employés de bureau devraient bientôt être visés par des compressions à leur tour.

«Il reste encore 500 autres postes qui restent à être déterminés sur l'ensemble des établissements de Pratt & Whitney Canada à travers le monde», a expliqué M. Boisseau.

L'entreprise emploie plus de 10 000 personnes au Québec, en Alberta, en Ontario, en Nouvelle-Écosse, aux États-Unis et en Amérique du Sud. L'établissement de Longueuil est de loin son plus important: 5800 employés y travaillent.

Il n'a pas été possible de joindre un porte-parole du syndicat hier pour commenter les mises à pied.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer