Syndiqués et patrons de Vidéotron ont conclu une paix industrielle jusqu'en 2013.

LA PRESSE CANADIENNE

Par voie de communiqué, le syndicat SCFP (FTQ) annonce que les quelque 2800 membres ont entériné à 95% l'entente de principe conclue par leur comité de négociation.Le contrat de travail, d'une durée de cinq ans, prévoit des hausses salariales de 3% par année.

Avec cette convention, des centaines d'emplois syndiqués verront bientôt le jour, notamment au nouveau centre d'appels de Joliette. Les salariés ont également obtenu le comblement de plusieurs postes, l'établissement de planchers d'emploi et le rapatriement de tâches qui étaient confiées en sous-traitance.

En contrepartie, le syndicat rapporte que l'employeur bénéficiera d'une flexibilité accrue pour la modernisation de son réseau et le déploiement de son réseau sans-fil 3G.

Les syndiqués de Vidéotron, une filiale de Quebecor Média, ont par ailleurs négocié un projet de télétravail et la possibilité pour les employés de 55 ans et plus de modifier leur temps de travail en réduisant leurs heures ou leur journée de travail.

Le nouveau contrat a été officialisé lundi matin lors d'une rencontre entre le président de la FTQ, Michel Arsenault, le directeur québécois du SCFP, Michel Poirier, la présidente du SCFP-Québec, Lucie Levasseur, le président et chef de la direction de Quebecor [[|ticker sym='T.QBR.B'|]], Pierre Karl Péladeau, ainsi que le président et chef de la direction de Vidéotron, Robert Dépatie.