Le titre de Novelis (NVL), fabricant de tôles d'aluminium essaimé d'Alcan en 2005, a frôlé mardi un record au moment où des rumeurs indiquent que la compagnie pourrait bientôt recevoir une offre de rachat après plusieurs semaines de pourparlers avec des acquéreurs potentiels.

Bloomberg

Le titre de Novelis [[|ticker sym='NVL'|]], fabricant de tôles d'aluminium essaimé d'Alcan en 2005, a frôlé mardi un record au moment où des rumeurs indiquent que la compagnie pourrait bientôt recevoir une offre de rachat après plusieurs semaines de pourparlers avec des acquéreurs potentiels.

Mardi l'action de Novelis a bondi de 2,31$, ou 5,3%, à 45,95$, à la Bourse de Toronto, soit tout près de son sommet historique de 49,60$. Le titre avait bondi de 24% le 26 janvier dernier après que la compagnie d'Atlanta eut confirmé qu'elle avait entamé des pourparlers de rachat mais sans identifier les prétendants.

Hindalco Industries, qui fait partie de la société indienne Aditya Birla Group, pourrait présenter cette semaine une offre d'acquisition d'une valeur de 6 milliards US à 8 milliards US, écrivait hier MoneyControl.com sur son site Web, en citant des sources non identifiées.

Le 26 janvier dernier, le journal Hindustan Times soutenait que Hindalco, premier producteur indien de métaux non ferreux, était intéressé à acquérir Novelis.

Hindalco «semble le proposant le plus probable», soutenait Lawrence Smith, analyste de Blackmont Capital, à Toronto.

Le Aditya Birla Group possède des intérêts en télécommunications, dans le secteur du ciment, dans les métaux, les textiles et les services financiers. Le milliardaire Kumar Mangalam Birla est le président de Hindalco, plus important producteur d'aluminium de l'Inde.

Les compagnies indiennes de ressources naturelles assurent leur essor à l'étranger pour profiter des marchés mûrs sur le plan industriel au moment où la croissance économique en Inde gonfle les bénéfices.