Quand Marc Allaire et ses partenaires financiers en auront terminé, ce sont plus de 100 M$ en ensembles résidentiels qui auront été érigés. Un premier projet, Horizons boisés, est en route, alors que le second, Domaine des Marguerites, s'amorcera en mai.

Sylvain Desmeules

Quand Marc Allaire et ses partenaires financiers en auront terminé, ce sont plus de 100 M$ en ensembles résidentiels qui auront été érigés. Un premier projet, Horizons boisés, est en route, alors que le second, Domaine des Marguerites, s'amorcera en mai.

«Tout ça, on le fait en complémentarité avec le projet de Daniel Gauthier. Ce qui est clair, c'est que si son projet n'avait pas été là, nous ne serions pas ici nous non plus», explique l'homme d'affaires de Québec, Marc Allaire.

Les deux projets sont colossaux. Le premier, Horizons boisés, est en route avec un investissement de 1,2 M$ pour rendre accessibles 32 terrains en montagne, vendus entre 55 000 $ et 150 000 $.

À terme, en trois phases, il s'agit de 78 terrains d'une valeur bâtie de 32 M$, après des investissements de 2,5 M$.

«Ça s'adresse autant aux amoureux de la nature qu'à des couples de la région», dit M. Allaire, qui fait équipe avec Guy Leblond et Raynald Corriveau dans ce projet.

«Dès que nous aurons 50 % des terrains de la première phase vendus, nous passerons à la seconde», ajoute ce dernier, en précisant que trois terrains avaient trouvé preneur, alors que la construction de la route vient tout juste de se terminer.

Domaine Des Marguerites

Le projet Domaine des Marguerites est doublement ambitieux. Cette fois, ce sont 84 maisons de ville (21 bâtiments de quatre unités) et 240 condos, répartis dans 10 immeubles, que projettent d'offrir MM. Allaire et Leblond dans ce projet. Ils ne seront pas juste des lotisseurs, mais aussi des promoteurs immobiliers, puisqu'ils construiront des logements évalués à 250 000 $.

«Ces projets permettront à Baie-Saint-Paul d'offrir de nouveaux habitats pour les employés de M. Gauthier, par exemple, et aussi ceux des autres entreprises», dit M. Allaire.

Rappelons que ce sont 600 emplois que prévoit créer M. Gauthier avec son projet d'ensembles résidentiels de 230 M$. Les projets de M. Allaire et compagnie totalisent 402 unités.

Dans ce cas, la route a été plus longue. Il a fallu deux ans et demi de tractations pour d'abord retirer la zone visée du territoire agricole et encore, les négociations avec la Ville sur le plan d'aménagement et d'intégration architecturale ne sont pas terminées. L'objectif est de commencer les constructions en mai 2009.

Y a-t-il trop d'ensembles résidentiels dans Charlevoix? "Le niveau atteint un seuil où il ne faut plus qu'il y en ait, admet M. Allaire, par-ce que la demande ne suivra plus."

Pour l'acceptation sociale de ces projets, les promoteurs incluent des parcs publics, des sentiers pédestres et des passerelles au-dessus de la rivière (dans le cas des Marguerites).

Le projet Horizons boisés est situé au nord de Baie-Saint-Paul, à moins de dix kilomètres du périmètre urbain, tandis que celui du Domaine des Marguerites est prévu au coeur du village, près d'un développement domiciliaire existant et de tous les services publics.