Ce n'est pas parce que votre voiture est âgée qu'elle n'intéresse pas les voleurs. Ce n'est pas parce que votre nouvelle auto est munie d'un antidémarreur qu'elle ne sera pas volée. Ce n'est pas parce que vous êtes assuré que le vol de votre véhicule n'aura pas de répercussions financières. Ce n'est pas parce que vous lirez ce dossier que vous éviterez tous les problèmes. Mais ça aidera.

Marc Tison

Ce n'est pas parce que votre voiture est âgée qu'elle n'intéresse pas les voleurs. Ce n'est pas parce que votre nouvelle auto est munie d'un antidémarreur qu'elle ne sera pas volée. Ce n'est pas parce que vous êtes assuré que le vol de votre véhicule n'aura pas de répercussions financières. Ce n'est pas parce que vous lirez ce dossier que vous éviterez tous les problèmes. Mais ça aidera.

La voiture de Camille n'avait pas été volée. Rien n'avait été subtilisé à l'intérieur. Les marques de la tentative d'effraction étaient si peu visibles qu'elle ne les avait pas remarquées.

Sa prime d'assurance n'en a pas moins augmenté de 100$.

En novembre dernier, la porte du côté passager de sa petite Toyota 2006 fermait mal. Camille s'est rendue dans un atelier de carrosserie Toyota dès potron-minet. Surprise: elle y apprend que le problème a été provoqué par une tentative d'effraction avortée, probablement à l'aide d'une pince-monseigneur (mieux connue sous le nom plus prosaïque de crowbar).

«Il n'y avait rien dans l'auto, relate Camille. Le monsieur de l'atelier m'a dit que souvent, les Toyota de cette année-là sont volées pour leur coussin gonflable...»

Une seconde surprise l'attendait. «Il m'a dit qu'il ne pouvait pas réparer ma voiture et qu'il me fallait d'abord un rapport de police pour les assurances.»

Camille a donc consacré son après-midi à une visite au poste de police de son quartier, où un agent a inspecté la voiture et lui a fourni le document nécessaire.

La réparation de 722$ a finalement été payée par l'assureur.

Mais la mésaventure de Camille ne s'est pas arrêtée là... et se poursuivra encore quelques années. Au renouvellement de son assurance, sa prime a bondi de 635$ à 735$. «J'ai demandé pourquoi, et ils m'ont dit que c'était à cause de la tentative de vol.»

Selon le Bureau d'assurance du Canada, environ 10% de la prime d'assurance auto sert à couvrir les pertes relatives au vol. Cette part de la prime de Camille aurait donc subi une hausse de 150%!

Mais ce n'est pas la bonne façon de voir les choses, semble-t-il.

«Dans bien des cas, ne pas avoir de réclamation au cours des dernières années donne droit à un rabais de prime, explique Alexandre Royer, porte-parole du Bureau d'assurance du Canada. Or, advenant une réclamation, il est possible que l'on perde ce privilège. En conséquence, la prime au renouvellement peut nous paraître plus élevée en raison d'une hausse, mais dans bien des cas, il s'agit de la perte d'un rabais pour bon dossier.»

Il évoque une autre possibilité: «Il peut s'agir d'une deuxième ou troisième réclamation en quelques années.»

Retenons que même la plus négligeable tentative de vol d'auto peut avoir un impact important sur la prime d'assurance. Et il faut en plus compter avec les tracas et les interminables démarches qui lui font suite. «On se dit qu'on est assuré, que ce n'est pas grave», souligne André Veilleux, vice-président indemnisation, opérations Québec, chez Desjardins Assurances générales (qui n'est pas l'assureur de Camille). «Mais les gens ne s'imaginent pas les efforts qu'ils ont à faire pour régler un dossier de sinistre.»

Double conclusion: il faut magasiner son assurance et prendre des précautions.