Unipneu, de Boucherville, achète Tirecraft Group, de Sherwood Park, près d'Edmonton en Alberta, et devient ainsi un meneur canadien de la distribution de pneus avec un réseau de plus de 400 marchands affiliés.

Laurier Cloutier

Unipneu, de Boucherville, achète Tirecraft Group, de Sherwood Park, près d'Edmonton en Alberta, et devient ainsi un meneur canadien de la distribution de pneus avec un réseau de plus de 400 marchands affiliés.

Pneus Unimax, leader québécois connu surtout pour sa bannière Unipneu et ses 86 marchands-actionnaires, doit conclure la transaction d'ici le 30 mai, indique le président et chef de la direction, René Gélinas.

Malgré son septième rang chez les détaillants de pneus en Amérique du Nord et son réseau de distribution pancanadien, avec 330 marchands affiliés, Tirecraft a dû demander la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers (C-36), le 15 avril dernier, après une série de coups durs depuis 2006.

Le président de Tirecraft, William Teeple, souligne dans un document remis au tribunal de l'Alberta que Fountain Tire, Kal Tire et Pneus Unimax ont manifesté de l'intérêt pour la chaîne, selon The Edmonton Journal.

Le tribunal a choisi l'offre d'Unimax, confirme René Gélinas, à un prix non dévoilé.

Tirecraft s'est retrouvée en défaut de paiements de 28 millions de dollars à ses créanciers après des baisses dans les ventes de pneus d'hiver, dues aux conditions météorologiques, l'achat de Pneus Président, au Québec, et une expansion régionale coûteuse, selon William Teeple.

Et plus tôt cette année, Michelin, son fournisseur principal, a stoppé les livraisons à Tirecraft.

Les ventes de Tirecraft ont atteint 370 millions au cours de la dernière année, comparativement à 260 millions pour le grossiste Unipneu et à 750 millions pour son réseau de magasins au détail.

Unipneu prépare son expansion canadienne depuis au moins un an et avait prévu passer à l'action en Ontario au début de 2008. La société a investi 17 millions dans un centre de distribution de 400 000 pieds carrés à Boucherville, pour desservir le Québec mais aussi ses marchands des Maritimes. René Gélinas a aussi entrepris des négociations avec des marchands de l'Ontario et de l'Ouest canadien, non identifiés.

Selon le président d'Unipneu, Tirecraft restait le seul concurrent canadien à mener comme lui une consolidation du marché, mais il n'a jamais jusqu'ici évoqué l'idée d'acheter cette entreprise de grande taille. En plus des bannières Tire Craft et Président, l'ex-concurrent peut compter sur son réseau de distribution Remington et ses usines de rechapage de pneus de poids lourds Canadian Treads.

«L'achat de Tirecraft constitue une décision stratégique qui complète notre vision de croissance, souligne René Gélinas dans un communiqué. Unipneu percera ainsi d'un seul coup le marché canadien, en mettant la main sur une entreprise intégrée et présente dans tous les grands centres du Canada.»