Valeurs mobilières Desjardins vient d'intenter une poursuite contre l'un de ses ex-représentants, Benoit Beaulne, alléguant que ses agissements lui ont fait perdre près de 155 000$.

Francis Vailles

Valeurs mobilières Desjardins vient d'intenter une poursuite contre l'un de ses ex-représentants, Benoit Beaulne, alléguant que ses agissements lui ont fait perdre près de 155 000$.

Selon la requête de Desjardins, Benoit Beaulne avait conseillé à un client d'acheter des actions sans tenir compte des objectifs de placement de ce client et de sa propension au risque.

Plus précisément, Benoit Beaulne a conseillé d'acheter sur marge des actions de la société Kangaroo [[|ticker sym='T.KTV'|]]. L'investissement a viré à la catastrophe et a fait perdre plusieurs dizaines de milliers de dollars au client.

Le service de la conformité de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) a fait enquête sur cette affaire et indemnisé le client pour une somme de 154 499$, le 31 janvier 2008.

Deux jours plus tôt, VMD avait congédié Benoit Beaulne devant le sérieux des manquements. M. Beaulne travaille aujourd'hui pour le compte de La Laurentienne.

D'autres frasques

Benoit Beaulne n'en était pas à ses premiers problèmes avec Desjardins. Par le passé, le représentant a fait l'objet d'un rapport de Desjardins faisant état de son manque de professionnalisme et d'éthique, est-il indiqué dans la requête.

Il a également dû rembourser à Desjardins la somme de 16 084$ en 2006-2007, soit le montant des pertes subies par des clients dans une autre affaire.

La requête de Desjardins a été déposée le mercredi 30 avril en Cour supérieure, à Montréal. La semaine dernière, rappelons-le, Desjardins avait obtenu une injonction de la Cour interdisant à Benoit Beaulne de solliciter bon nombre de ses anciens clients. Il n'a pas été possible de joindre Benoit Beaulne pour avoir des commentaires.