Voici un bref éventail des titres canadiens qui ont enregistré des creux annuels en Bourse lundi.

Stéphane Paquet

Voici un bref éventail des titres canadiens qui ont enregistré des creux annuels en Bourse lundi.

Garda World -20,89% à 1,25$

L'action de Garda [[|ticker sym='T.GW'|]] valait hier près de 17 fois moins que le 10 octobre dernier. En fait, pas besoin de reculer si loin: le titre du spécialiste de la sécurité s'échangeait encore à 15$ au début de l'été. C'était avant qu'il n'annonce des résultats grandement sous les prévisions des analystes et que la crise du crédit rende sa dette peu attrayante.

SNC-Lavalin -11,8% à 34,25$

La firme d'ingénierie fait beaucoup dans la construction. Qui dit récession anticipée dit aussi moins de construction. Résultat, les investisseurs ont fait perdre 45% de sa valeur à SNC-Lavalin [[|ticker sym='T.SNC'|]] depuis la mi-juin.

CAE -8,8% à 8,51$

La firme Versant Capital a réduit hier son prix cible pour CAE [[|ticker sym='T.CAE'|]], le faisant passer de 14$ à 9,50$. La raison: comme les avions volent moins, il y aura moins de demande pour l'entraînement des pilotes. Versant fait aussi passer sa recommandation de «achat» à «conserver».

Theratechnologies -8,4% à 4,17$

Le titre de la biotech montréalaise [[|ticker sym='T.TH'|]] a perdu les deux tiers de sa valeur depuis un an, même si elle a annoncé des résultats positifs pour son produit-vedette, la tésamoréline. Celle-ci aide l'organisme à mieux répartir les graisses chez plusieurs patients atteints du VIH. Selon des analystes, les résultats étaient toutefois moins bons qu'anticipé.

Nortel Networks -10,4% à 2,34$

Le titre de l'équipementier canadien a reculé de 27 cents... ce qui lui fait une perte de plus de 10%. Il y a moins de deux ans, Nortel [[|ticker sym='T.NT'|]] a regroupé ses actions à 10 pour une. Le titre de Nortel vaudrait donc 23 cents si on le compare à son sommet de 123$ atteint pendant la bulle techno.

RIM -9,1% à $65,97

En deux petits mois, l'action du fabricant du BlackBerry a perdu plus de la moitié de sa valeur. Jeudi soir dernier, les dirigeants de RIM [[|ticker sym='T.RIM'|]] ont dit que le lancement de leurs nouveaux produits ferait descendre la marge bénéficiaire à environ 47%, ce qui a provoqué une chute de 28% pour la seule journée de vendredi.

Suncor Energy -11,7% à 41,12$

Le prix du brut a baissé beaucoup hier. Celui qui doit être livré en novembre s'est échangé à 96,37$US le baril à New York, en baisse de 10,52$US. Le titre de Suncor [[|ticker sym='T.SU'|]] valait 73,10$ pas plus tard que le 21 mai.

Et puis maintenant?

Compte tenu de ces titres qui s'échangent à des prix jamais vus depuis au moins un an, est-il temps d'investir en Bourse? Sans se prononcer sur des titres précis, Gabriel Lancry, administrateur associé chez Scotia McLeod, est en mode attente. Il n'achète pas. Vend-il? «Non, on attend.» Et s'il n'y a pas ultimement d'entente à Washington? «Personne ne sera épargné», dit-il.