La Banque TD (T.TD) déclare des profits de 921 M$ au premier trimestre 2007, moindres que les 2,3 G$ annoncés un an plus tôt.

Jean-François Cloutier

La Banque TD [[|ticker sym='T.TD'|]] déclare des profits de 921 M$ au premier trimestre 2007, moindres que les 2,3 G$ annoncés un an plus tôt.

L'an dernier, il fallait cependant tenir compte de la vente de TD Waterhouse USA à Ameritrade, qui avait rapporté quelque 1,7 G$ au Groupe Financier.

Si l'on exclut ce gain non récurrent, la progression des profits est attribuable aux activités des Services bancaires personnels et commerciaux au Canada et de Gestion de patrimoine.

Le Groupe a annoncé une augmentation de 5 cents du dividende trimestriel, qui passe à 53 cents, représentant une hausse de 10 % par action ordinaire.

«Je suis très satisfait des bénéfices du premier trimestre», a déclaré Ed Clark, pdg de la Banque TD, qui a fait valoir que l'amélioration de l'exploitation et du service à la clientèle, de même que la stratégie de croissance interne portaient fruit.

Les services bancaires personnels et commerciaux ont permis des profits en hausse de 14%, attribuables notamment aux bons résultats dans les secteurs des prêts immobiliers garantis, de l'assurance vie, des services bancaires de base et des prêts aux particuliers.

L'élargissement du réseau de succursales TD Canada Trust et l'ajout de personnel qui rencontre les clients s'avère rentable, selon M. Clark.

Le secteur Gestion de patrimoine a également connu un fort trimestre, avec des profits en hausse de 35%, à 64 M$, en raison d'une croissance des volumes d'opérations et des actifs dans les fonds communs de placement, le courtage à escompte et les services de conseil.

«Nous sommes confiants que toutes nos activités possèdent les bonnes stratégies pour accroître la valeur revenant aux actionnaires cette année et à long terme», a indiqué M. Clark pour justifier la hausse de 10% du dividende trimestriel.