Bombardier (T.BBD.B) a annoncé en fin de journée jeudi que le transporteur américain Pinnacle Airlines a signé un contrat de 371 M$ US pour l'acquisition de 15 biturbopropulseurs de ligne Bombardier Q400 de 74 places, le même appareil qui a éprouvé des problèmes plus tôt cette semaine au Japon.

Presse Canadienne

Bombardier [[|ticker sym='T.BBD.B'|]] a annoncé en fin de journée jeudi que le transporteur américain Pinnacle Airlines a signé un contrat de 371 M$ US pour l'acquisition de 15 biturbopropulseurs de ligne Bombardier Q400 de 74 places, le même appareil qui a éprouvé des problèmes plus tôt cette semaine au Japon.

La transaction conclue avec le transporteur, dont le siège social est au Tennessee, prévoit également des commandes conditionnelles de 10 autres appareils Q400 et des options sur 20 autres.

La valeur de cette transaction pourrait passer à 1,2 G$ US si toutes les commandes conditionnelles et options sont exercées, a indiqué Bombardier dans un communiqué.

Pinnacle affectera les 15 avions à sa filiale Colgan Air, qui les exploitera sous la bannière de Continental Connection à partir de l'aéroport international Newark Liberty, au New Jersey.

Mardi, le transporteur aérien All Nippon Airways a décidé de garder au sol tous ses avions Bombardier, après qu'un Bombardier DHC-8 (ancienne appellation du Q400) de la compagnie japonaise eut été forcé de se poser, avec 60 personnes à bord, sur les roues arrière, parce que son train d'atterrissage avant refusait de se déployer.

Le titre de Bombardier avait alors perdu près de 5 %, pour terminer à 4,47 $.

Jeudi, le cours de l'action de l'entreprise a terminé à 4,57 $, en hausse de 0,01 $.