Est-ce la folie? Pas tout à fait, mais presque...

Jacques Benoit

Est-ce la folie? Pas tout à fait, mais presque...

Toujours est-il que le titre du fabricant du célèbre BlackBerry, Research in Motion [[|ticker sym='T.RIM'|]], s'est apprécié vendredi matin, en quelques minutes en début de séance, de 18% à la Bourse de Toronto et de 16% sur le NASDAQ!

En fin de journée, le titre s'établissait à 214,40$ à la Bourse de Toronto, en hausse de 39,18$, ou 22,4%, par rapport à son cours à la clôture jeudi.

Dans la seule journée de vendredi, le co-chef de la direction de RIM, Jim Balsillie, qui possède 11,8 millions d'actions de son entreprise, s'est enrichi de plus de 440 millions, portant la valeur totale de sa participation à 2,5 milliards.

L'adrénaline qui l'a poussé si haut en si peu de temps: la hausse spectaculaire de son bénéfice net au premier trimestre (+ 73% à 223,2 millions de dollars US), pour un chiffre d'affaires qui a progressé de façon tout aussi phénoménale (+ 76% à 1,08 milliard US).

De son côté, le bénéfice net par action a grimpé à 1,17$US, alors que les analystes le voyaient à 1,09$US.

Tout cela n'est pas fini, prévoyait jeudi M. Balsillie au cours de la téléconférence portant sur ces résultats donnée à l'intention des analystes.

Car, à l'entendre, RIM fera encore mieux à son deuxième trimestre (juin, juillet, août), et devrait s'offrir alors un nouveau grand bond en avant.

Les analystes ont révisé à la hausse l'ensemble de leurs prévisions concernant la firme de Waterloo, en Ontario.

Nick Agostino, de la firme de courtage Research Capital, prévoit ainsi que le titre devrait atteindre 250 $ d'ici un an, alors que le cours cible sur lequel il misait jusqu'ici était de 202 $.

Exprimé en dollars US, son cours cible grimpe ainsi de 175 $ à 235 $.

L'analyste Deepak Chopra, de la Financière Banque Nationale, est encore plus optimiste, puisqu'il porte son cours cible à 255 $US, comparativement à 210$US jusqu'à vendredi matin.

En fait, explique dans son analyse Nick Agostino, les assises (fundamentals) de RIM sont les meilleures de son histoire, et l'entreprise a désormais tout ce qu'il faut pour élargir sa clientèle hors du milieu des affaires, et pour atteindre ainsi le grand public.

Car la firme de Waterloo commercialise désormais des appareils multifonctions conçus pour cette nouvelle clientèle (Pearl, Curve récemment), permettant les photos et l'audition de la musique. Avec, bien sûr, le téléphone, l'accès à Internet, au courriel, etc.

Pour sa part, Deepak Chopra estime que les deux moteurs de la croissance accélérée de RIM sont les suivants: l'augmentation beaucoup plus rapide que prévue du nombre d'abonnés, en hausse de plus de 10% d'un trimestre à l'autre, auquel s'ajoute le fait que les abonnés changent d'appareil - toujours des BlackBerry - à un rythme soutenu.

Ainsi, à son premier trimestre qui a pris fin le 2 juin, RIM a vu croître de 1,2 million (+18%) à 9,3 millions le nombre de ses abonnés.

Au même trimestre, la firme de Waterloo a effectué des expéditions de 2,4 millions de ses téléphones multifonctions, et devrait atteindre, au cours de l'été, le chiffre magique du 20 millionnième appareil expédié depuis sa création.

Et le iPhone, dont la commercialisation débutait hier aux États-Unis, avec comme seul fournisseur de services AT&T?

Pour Jim Balsillie, plus de deux fois milliardaire, le iPhone n'est pas une menace. Au contraire, il juge qu'il poussera à la roue, en faisant encore mieux connaître le portable multifonctions.

«Nous sommes, nous, dans environ 100 pays, et nous avons 300 fournisseurs de services», disait-il jeudi.

L'entreprise s'attend à ce que son chiffre d'affaires se situe entre 1,3 et 1,37 milliard US au deuxième trimestre, et que son bénéfice par action s'établisse entre 1,37$US et 1,49$US.

Enfin, le nombre de nouveaux abonnés devrait jouer entre 1,325 et 1,375 million à ce deuxième trimestre.

Le 20 août, RIM fractionnera son action afin de la rendre plus accessible, et en attribuera trois pour chaque action d'aujourd'hui.

À l'évidence, tout va bien, dans le meilleur des mondes...