Les dirigeants de la compagnie américaine Longroad Management Asset sont convaincus de ne transgresser aucune règle en créant une nouvelle manufacture d'oreillers dans l'usine partiellement occupée par leur filiale CSBS à Magog.

Jean-François Gagnon

Les dirigeants de la compagnie américaine Longroad Management Asset sont convaincus de ne transgresser aucune règle en créant une nouvelle manufacture d'oreillers dans l'usine partiellement occupée par leur filiale CSBS à Magog.

Grand patron de CSBS, Jacques Juby rappelle que l'entreprise magogoise "ne produit pas d'oreillers".

Or, en fabriquant ce type d'objet, les Entreprises Soft Tex permettront à Longroad Management de s'attaquer à un nouveau marché.

"Ce sera tout simplement une nouvelle division pour Longroad. Il ne s'agit pas de sous-traitance. La compagnie a une usine ici à Magog et elle essaie de la remplir", assure-t-il.

Évidemment, il est possible de se demander si la compagnie américaine n'aurait pas préféré faire appel à CSBS pour la confection des oreillers. Pour cela, il aurait probablement fallu que ses travailleurs syndiqués acceptent de diminuer leur salaire, tel qu'elle leur avait demandé en 2006.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.