Le député de Mégantic-L'Érable à la Chambre des Communes et secrétaire d'État à l'Agriculture, Christian Paradis, a annoncé mercredi après-midi, une contribution de 235749$ au Groupe Attraction de Lac-Drolet, au nom du ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, Jean-Pierre Blackburn.

Ronald Martel

Le député de Mégantic-L'Érable à la Chambre des Communes et secrétaire d'État à l'Agriculture, Christian Paradis, a annoncé mercredi après-midi, une contribution de 235749$ au Groupe Attraction de Lac-Drolet, au nom du ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, Jean-Pierre Blackburn.

De ce montant, 40 pour cent n'aura pas à être remboursé par l'entreprise. Cette aide substantielle permettra au Groupe Attraction d'acquérir des équipements de pointe et de réaliser une étude de marché en vue de la commercialisation aux Etats-Unis d'une nouvelle gamme de vêtements portant le logo Explore America.

Le projet commandera un investissement total de 471498$, se traduisant par le maintien de 80 emplois et la création de 10 autres.

Spécialisée dans la conception et la confection de vêtements décontractés de distinction pour les marchés récréotouristique, corporatif et institutionnel, l'entreprise de Lac-Drolet a déjà commencé à acquérir des équipements de haute technologie qui lui permettront d'effectuer, à moindre coût, l'impression de petits tirages, tout en offrant une image de qualité sur ses vêtements, ce qui constitue une demande très précise d'un segment de sa clientèle.

«Je me permets de souligner le dynamisme du Groupe Attraction dont Jean-Marc Gagnon est le président-directeur général depuis 25 ans... Cette entreprise est le chef de file dans son secteur de la confection, en Amérique du Nord. Ce que nous annonçons aujourd'hui découle du diagnostic manufacturier qui a été effectué avec l'aide de Développement économique Canada en 2005», a indiqué le député Paradis.

«Je souhaite que la griffe d'Attraction se retrouve sur le plus grand nombre de vêtements possible.»

Pour sa part, Jean-Marc Gagnon a résumé la teneur du projet d'investissement.

«Le secteur de la confection est malmené depuis quelques années. Il a subi plusieurs pertes d'emplois. Pour nous maintenir à des niveaux stratégiques, nous devons effectuer des choix quant à la technologie à employer. Les équipements que nous avons commencé à acquérir permettent l'impression numérique sur les vêtements, ce qui nous distingue de nos compétiteurs, dans le marché, en ajoutant une saveur différente de ce qu'on voit ailleurs», a-t-il confié.

«Cette direction qu'on prend nécessite des équipements qui viennent d'Israël, les plus performants au monde. La qualité d'image et d'impression est nettement supérieure et permet de nous démarquer par le design... Nous travaillons maintenant avec l'Asie, nous n'avons pas le choix, mais nos vêtements continuent d'afficher un contenu canadien d'au moins 65 pour cent, ce qui n'est pas négligeable.»

«Cette contribution gouvernementale nous donne le coup de pouce nécessaire pour nous repositionner dans l'industrie et permet ce virage qui serait difficile à prendre parce que trop lourd pour notre entreprise.»

Une bonne partie des employés du Groupe Attraction a assisté aussi à la conférence de presse et a accueilli avec intérêt la bonne nouvelle de l'investissement.