La Banque CIBC (T.CM) hausse ses profits du tiers au premier trimestre et augmente son dividende de 10 %, mais les investisseurs hésitent dans leur appréciation de ce bilan.

Sophie Brouillet

La Banque CIBC [[|ticker sym='T.CM'|]] hausse ses profits du tiers au premier trimestre et augmente son dividende de 10 %, mais les investisseurs hésitent dans leur appréciation de ce bilan.

La banque déclare un profit net de 770 M$ ou 2,11 $ l'action, comparativement à 580 M$ ou 1,62 $ l'action à la même période l'an dernier. Le plus récent résultat a été imputé de 16 M$ (0,05 $ l'action) par le rachat d'actions privégiées.

Le rendement de ses capitaux propres, une mesure clé de la performance des banques, s'est établi à 27,1 %, par rapport à 25,6 % un an plus tôt.

La CIBC annonce aussi une augmentation de son dividende trimestriel, qui passe de 0,70 $ à 0,77 $ l'action.

Mais le titre a cédé 1,3 % peu après la sortie des résultats, pour ensuite s'orienter vers le haut et rebrousser chemin. Sur l'heure du lunch, il affichait une légère baisse.

Les profits de la division de détail ont augmenté de 21 % à 530 M$, grâce à un volume d'activités plus élevé et à une réduction des pertes sur prêts.

La division Marchés mondiaux a vu son bénéfice grimper de 64 % à 210 M$.

La CIBC indique que les perspectives économiques demeurent positives pour les trimestres à venir, mais elle prévoit un ralentissement sur le marché de l'habitation et une croissance «seulement modérée» des dépenses de consommation.

«Les solides résultats obtenus par la Banque CIBC au premier trimestre traduisent les progrès réguliers réalisés par rapport à nos priorités et à notre objectif consistant à obtenir un rendement constant et durable», commente le PDG, Gerald T. McCaughey.