La France a le taux d'absentéisme au travail le plus élevé (4,5%) en Europe, selon des chiffres du cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers publiés lundi.

LaPresseAffaires.com AGENCE FRANCE-PRESSE

La France a le taux d'absentéisme au travail le plus élevé (4,5%) en Europe, selon des chiffres du cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers publiés lundi.

Elle devance notamment l'Allemagne (4,4%), la Belgique et la péninsule ibérique (4,1%), ainsi que le Royaume-Uni (3,9%). L'Italie se distingue en ayant le taux le plus bas (3%). La moyenne européenne se situe à 4%.

Après un pic en 2004/05, la tendance générale est à la baisse en Europe, le taux d'absentéisme ayant reculé de 5,3% à 4% depuis lors. Il est passé de 5,4% à 4,5% en France, de 6,7% à 4,4% en Allemagne et de 4,7% à 3,9% au Royaume-Uni, selon l'étude.

Depuis 1998, en moyenne, l'Allemagne a eu le taux le plus élevé et le Royaume-Uni le plus faible.

L'industrie de la chimie est le secteur où le taux est le plus élevé actuellement (5%), devant l'assurance (4,7%). L'informatique et l'électronique sont les moins concernés par l'absentéisme, avec un taux de 3%.

Ce taux inclut les absences pour maladie, mais aussi les jours de grève, les congés de décès et autres motifs. Il n'inclut pas les vacances ni les jours fériés, ni les congés de maternité, ni les absences pour obligation légale (service militaire par exemple).