Le Parti libéral s'engage à alléger le fardeau administratif de 45 000 travailleurs autonomes supplémentaires en leur permettant de ne plus percevoir la taxe de vente du Québec (TVQ).

Jean-François Néron

Le Parti libéral s'engage à alléger le fardeau administratif de 45 000 travailleurs autonomes supplémentaires en leur permettant de ne plus percevoir la taxe de vente du Québec (TVQ).

"La réglementation, c'est très coûteux (...) Ça empêche les entreprises de se pencher sur leur mission." C'est en ces termes que la présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, a fait cette annonce à saveur économique, hier, dans la circonscription de Taschereau.

L'idée consiste à aider les "très petites entreprises", dont la majorité sont des travailleurs autonomes. Déjà 220 000 profitent de l'immunité de percevoir la TVQ. Elles ont un chiffre d'affaires inférieur à 30 000 $. Elles seront 45 000 de plus si le PLQ hausse, comme il le promet, le seuil d'exemption à 50 000 $.

Le président de la Coalition des travailleurs autonomes du Québec, Stéphane Viau, présent à la conférence de presse, s'est dit satisfait de l'engagement libéral. "Ça enlève un frein au démarrage d'entreprise. C'est surtout une économie de temps parce que les entrepreneurs pourront se concentrer sur leur business plutôt que de percevoir la taxe pour le gouvernement", explique-t-il.

Le PLQ s'engage aussi à hausser les frais de représentation déductibles d'impôt et à harmoniser la définition d'un travailleur autonome. Actuellement, cette définition diffère d'un ministère à l'autre.

"Lorsqu'on parle de création de la richesse, c'est pour tout le monde. Autant la petite que la grande entreprise", souligne Pierre Arcand, candidat de Mont-Royal, également présent, hier, dans la circonscription du candidat Philippe Cannon.

La promesse libérale créera un manque à gagner de 65 millions $ à l'État québécois. La diminution de 15 % à 10 % des coûts de gestion moyens des programmes gouvernementaux prévue dans la plate-forme libérale permettra de financer la mesure, assure Mme Jérôme-Forget.

Frais de représentation déductibles d'impôtChiffre d'affaires / Plafond

50 000 $ et moins / 2 % du chiffre d'affaires

Entre 50 000 $ et 80 000 $ / 1000 $

80 000 $ et plus / 1,25 % du chiffre d'affaires

Source : Parti libéral du Québec