Le titre de Hollinger (T.HLG.C) a perdu la moitié de sa valeur, vendredi sur le parquet de la Bourse de Toronto, au lendemain de la publication de résultats financiers désastreux.

Presse Canadienne

Le titre de Hollinger [[|ticker sym='T.HLG.C'|]] a perdu la moitié de sa valeur, vendredi sur le parquet de la Bourse de Toronto, au lendemain de la publication de résultats financiers désastreux.

Moins d'une heure avant la fermeture des marchés, le titre de l'entreprise était en chute de 0,49 $, à 0,59 $, un plongeon de plus de 45 %. Plus tôt, il était en recul de 54 %, à 0,50 $.

Tout près de 400 000 actions ont été échangées.

Le holding torontois, dont le principal actif est une participation de 19,7 % dans le groupe Sun-Times Media, a révélé jeudi que son existence est menacée par un déficit accumulé de 442,1 M$.

L'entreprise a enregistré une perte de 22,7 M$, ou 65 cents par action, pendant le trimestre octobre-décembre, comparativement à une perte de 19 M$ un an plus tôt, ou 54 cents par action.

En dévoilant ces résultats, Hollinger, qui était jadis contrôlé par le baron de la presse Conrad Black, a mis un terme à plusieurs mois de retard dans la déclaration de ses états financiers. Les documents déposés jeudi couvrent une période allant de 2003 à maintenant.

Black, qui fait face à plusieurs accusations de fraude, et certains de ses anciens associés, subiront leur procès plus tard ce mois-ci.