Le brasseur belgo-brésilien InBev a entamé des pourparlers préliminaires avec l'américain Anheuser-Busch (BUD) en vue d'une fusion, écrit jeudi le quotidien économique brésilien Valor, citant une source proche de la direction.

Agence France-Presse

Le brasseur belgo-brésilien InBev a entamé des pourparlers préliminaires avec l'américain Anheuser-Busch [[|ticker sym='BUD'|]] en vue d'une fusion, écrit jeudi le quotidien économique brésilien Valor, citant une source proche de la direction.

La valeur de marché d'InBev a dépassé pour la première fois celle d'Anheuser-Busch, qui fabrique les bières Budweiser, avec une capitalisation boursière de 40,3 G$ US à la fin 2006 contre 37,7 G$ US pour Anheuser-Busch.

«Ce chiffre est important parce qu'il donne à InBev la possibilité de négocier une fusion avec AB dans de meilleures conditions», a indiqué au quotidien une source proche de Marcel Hermann Telles, Carlos Alberto Sicupira et Jorge Paulo Lemann, le trio qui distribue les cartes au sein d'InBev.

Interrogé par le journal, le vice-président d'Anheuser-Busch, W. Randolph Baker, a indiqué que le groupe n'avait pas pour politique de confirmer ou de démentir des informations concernant les investissements, les acquisitions ou les fusions.

Valor souligne que les marchés des deux entreprises sont complémentaires, dans la mesure ou l'américain est fortement implanté aux États-Unis et au Mexique.

D'autres groupes sont intéressés par Anheuser-Busch, selon Valor qui cite le sud-africain SAB Miller et le numéro un mondial des spiritueux, le britannique Diageo.