En raison de la fusion qui commence à porter fruit et aux prix de la bière, le brasseur Molson Coors (TAP) quadruple largement ses profits du quatrième trimestre 2006 à 99,2 M$ US ou 1,14 $ US par action.

Michel Munger

En raison de la fusion qui commence à porter fruit et aux prix de la bière, le brasseur Molson Coors [[|ticker sym='TAP'|]] quadruple largement ses profits du quatrième trimestre 2006 à 99,2 M$ US ou 1,14 $ US par action.

Les analystes prévoyaient 94 cents US par action.

Molson Coors estime que les synergies provenant de la fusion se sont élevées à 33 M$ US au cours du trimestre qui s'est terminé le 31 décembre. Aussi, le taux de change et les prix de la bière ont eu une incidence favorable.

Le volume de ventes a augmenté de 5,2% à 10,9 millions de barils et le chiffre d'affaires a monté de 10,6% à 1,53 G$ US.

«Nous sommes très satisfaits des résultats qui prouvent que nos stratégies de croissance de la marque et nos efforts de réduction des coûts continuent de renforcer notre capacité concurrentielle et notre rendement financier», commente Leo Kiely, PDG de Molson Coors.

«Nos équipes ont réussi à stimuler vivement les ventes et la croissance du bénéfice à l'échelle de l'entreprise en dépit des difficultés importantes relatives à la concurrence et aux coûts inflationnistes dans chacun de nos principaux marchés», ajoute le dirigeant.

L'action de Molson Coors a clôturé à 82,47 $ US mercredi à New York.