Four Seasons Hotels, qui gère 74 hôtels de luxe, a consenti à être transformée en société privée par son PDG, Bill Gates, le président de Microsoft, et le prince saoudien Al-Walid ben Talal au prix de 3,8 milliards US, y compris des dettes.

Bloomberg

Four Seasons Hotels, qui gère 74 hôtels de luxe, a consenti à être transformée en société privée par son PDG, Bill Gates, le président de Microsoft, et le prince saoudien Al-Walid ben Talal au prix de 3,8 milliards US, y compris des dettes.

Les actionnaires recevront 82 $US par action pour cette transaction, qui a d'abord été proposée en novembre dernier, a indiqué hier la compagnie torontoise. Isadore Sharp, le PDG de Four Seasons, recevra 289 millions US.

Les compagnies hôtelières sont devenues des cibles de rachat intéressantes au moment où les voyages dans les grandes villes du monde sont en augmentation et où la construction de nouvelles chambres d'hôtel accuse du retard. Four Seasons est actif dans 31 pays de même que dans le secteur des multipropriétés.

«L'intérêt envers les transactions dans l'industrie hôtelière va se poursuivre et peut-être même augmenter», souligne Amit Kapoor, analyste de cette industrie au sein de Gabelli & Co., une firme de l'État de New York qui possède des actions de Four Seasons.

«Les compagnies hôtelières vont demeurer dans le viseur des acheteurs disposant de capital de risque privé ou même d'acheteurs stratégiques», ajoute-t-il.

Lundi, le titre de Four Seasons perdait 2,64 $, ou 2,7 %, à 95,59 $ à la Bourse de Toronto. Le prince Al-Walid fait son offre par l'entremise de Kingdom Hotels International alors que M. Gates achètera sa participation par le truchement de Cascade Investment.

En avril dernier, Kingdom & Colony Capital avait acquis Fairmont Hotels & Resorts, la chaîne hôtelière de Toronto qui gère le Château Frontenac, à Québec, et le Savoy, à Londres. Le prix de la transaction avait été de 3,24 milliards US.

Au Royaume-Uni, les frères milliardaires Barclay ont réuni 5 % des actions de InterContinental Hotels Group, plus importante compagnie hôtelière au monde au chapitre du nombre de chambres, ce qui a fait naître des conjectures voulant que les Barclay fassent une offre de rachat.

L'acquisition de Four Seasons, qui a été approuvée par le conseil d'administration de la compagnie, requiert l'approbation des deux tiers des actionnaires qui se réuniront en avril prochain, a indiqué la compagnie.

Le prince Al-Walid est le plus important actionnaire de Four Seasons avec ses 7,57 millions d'actions, ou 22 % de la compagnie, selon des données compilées par Bloomberg le 2 février dernier. La Fondation Gates en possède 1,98 million, ce qui en fait le cinquième actionnaire en importance.

MM. Gates et Al-Walid collaborent depuis au moins deux ans. Après avoir participé à un dîner chez M. Gates, à Bellevue, dans l'État de Washington, au début de 2004, le prince Al-Walid avait consenti à explorer des manières de participer à l'essor de Microsoft en Arabie Saoudite, selon l'agence de presse saoudienne SPA.

M. Sharp et sa famille continueront de posséder une partie «importante» de Four Seasons. Et M. Sharp participera directement à la stratégie et aux activités de la chaîne, a précisé la compagnie.