Un gadget électronique est en train de transformer les habitudes des spectateurs du Grand Prix.

Mario Girard

Un gadget électronique est en train de transformer les habitudes des spectateurs du Grand Prix.

Il s'agit d'un minirécepteur mis au point au à Mirabel, au Québec, qui tient dans la paume de la main. L'appareil, appelé Kangaroo TV, permet de suivre la course en direct.

«En fait, avec cela, on voit, on entend et on comprend la course, dit Alain Charette, vice-président marketing de Kangourou Media [[|ticker sym='T.KTV'|]], la firme qui a créé l'appareil. On peut entendre les pilotes discuter avec les membres de leur écurie, on a droit à des statistiques de toutes sortes.»

Loué au prix de 95$ pour le week-end (65$ le jour de la course), le bidule a reçu une bonne publicité grâce au bouche à oreille.

«On connaît une belle croissance», reconnaît Alain Charette, qui n'a pas voulu dire combien d'appareils avaient été loués durant le week-end.

Opérationnel depuis le début de la saison 2007 de Formule 1, Kangaroo TV a connu son baptême montréalais en fin de semaine. Kangourou Media a obtenu les droits d'exploitation du signal de télévision de tous les Grand Prix de Formule 1 pour six ans.

Ce contrat pourrait rapporter plus de 100 M$ de revenus bruts à la jeune compagnie de Mirabel.