Un nouveau vent de fusion souffle sur les caisses pop de Lauzon, de Lévis et de Pintendre, qui porterait le total de l'actif des institutions regroupées à 840 M$.

Marc Saint-Pierre

Un nouveau vent de fusion souffle sur les caisses pop de Lauzon, de Lévis et de Pintendre, qui porterait le total de l'actif des institutions regroupées à 840 M$.

Le gros de la dot est contenu dans la corbeille de la caisse populaire Desjardins de Lévis, qui est porteuse d'un actif de près de 588 M$.

Elle-même jointe par les caisses de Christ-Roi et Saint-David en 1982 et 2000, la caisse populaire Desjardins de Lévis a inscrit la bagatelle de 10,7 M$ dans la colonne des excédents pour son exercice 2006.

De source de la caisse, «cette excellente rentabilité permettra de proposer des ristournes individuelles et collectives de plus de 5 M$.

L'assemblée générale de la caisse lévisienne disposera des excédents et de la question de fusion le 3 avril.