Les actionnaires du promoteur immobilier américain Equity Office (EOP) ont approuvé mercredi la fusion avec le fonds d'investissement Blackstone, qui valorise leur groupe à 39 G$ US environ.

Agence France-Presse

Les actionnaires du promoteur immobilier américain Equity Office [[|ticker sym='EOP'|]] ont approuvé mercredi la fusion avec le fonds d'investissement Blackstone, qui valorise leur groupe à 39 G$ US environ.

Aux termes de l'accord, les actionnaires d'Equity Office recevront 55,5 $ US par action en numéraire.

Equity Office, qui est le principal promoteur-gérant de bureaux aux États-Unis, a précisé qu'il comptait boucler la fusion d'ici le 9 février.

Le montant de l'offre en fait la plus importante acquisition jamais réalisée par un fonds d'investissement.

Elle intervient au terme d'une âpre bataille entre Blackstone et le groupe immobilier Vornado, qui avaient tous les deux surenchéri à plusieurs reprises.

Vornado avait finalement jeté l'éponge mercredi matin, estimant que «la surprime qu'il devrait payer pour surenchérir sur la dernière offre de Blackstone (...) ne serait pas dans l'intérêt de ses actionnaires».

La bataille autour d'Equity Office est menée sur fond de hausse des loyers de l'immobilier de bureau aux États-Unis dans les centre villes les plus prisés.

Elle avait commencé en novembre lorsque Blackstone a fait une première offre, entièrement en numéraire, valorisant sa cible à 36 G$ US.

Le consortium composé des groupes Vornado, Starwood Capital et Walton Street avait ensuite fait une contre-offre à hauteur de 37,5 G$ US. Blackstone a dans la foulée relevé une première fois sa proposition le 25 janvier à 38,3 G$ US environ (54 $ US) avant que Vornado ne surenchérisse à nouveau le 1er février.

Finalement Blackstone avait relevé mercredi son offre à 55,5 $ US par titre entièrement en numéraire, contre 56 $ US pour la dernière offre de Vornado, mais cette dernière n'était qu'à 55% en cash et 45% sous forme d'échange d'actions.

Equity Office avait réaffirmé sa préférence pour l'offre de Blackstone qui avait porté le coût d'un éventuel dédit à 720 M$ US contre 500 M$ US pour sa précédente offre.

Le prix total des offres inclut une reprise de dette d'environ 16 G$ US.