La Banque de développement du Canada (BDC) consacre 250 millions à l’aide aux entreprises dirigées par des personnes autochtones ou des personnes noires.

Cet investissement est annoncé alors que BDC crée également une nouvelle équipe d’entrepreneuriat inclusif.

La société d’État indique qu’elle lance un programme de 50 millions qui fournira des prêts ainsi que de la formation aux entreprises détenues majoritairement par des femmes, des entrepreneurs autochtones et noirs et dont les revenus sont inférieurs à 3 millions.

BDC Capital lance également deux nouveaux fonds de 100 millions pour soutenir les entreprises dirigées par des personnes autochtones ou des personnes noires.

Les programmes viendront compléter un fonds de 500 millions pour les femmes lancé en 2022 et qui sert également les femmes autochtones et noires qui sont entrepreneures.

La présidente et cheffe de la direction de BDC, Isabelle Hudon, affirme que trop de propriétaires d’entreprise provenant de groupes sous-représentés continuent de faire face aux mêmes obstacles qu’il y a dix ans, ou même il y a une génération.

« Malgré les nombreux progrès accomplis, nous ne progressons tout simplement pas assez rapidement », a déclaré Mme Hudon.

« Il est clair que les approches universelles ne fonctionnent pas et, comme les propriétaires d’entreprise que nous servons, nous devons innover. Les initiatives annoncées aujourd’hui s’inscrivent dans les efforts que déploie BDC pour contribuer au développement économique et à l’accroissement de la productivité au pays », a-t-elle ajouté.