Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires.

Publié le 17 mai
Isabelle Massé
Isabelle Massé La Presse

Le truc

Décrochage actif

Chez Coboom, décrocher fait partie de la rémunération. Le cabinet-conseil en management d’impact permet deux heures d’activité physique payées par semaine à sa quinzaine d’employés, depuis la pandémie. « Déjà, depuis 2016, on a une heure de yoga obligatoire le lundi à 8 h 30, raconte la coassociée Catherine Dubé. On veut que les gens prennent soin d’eux. On a rendu l’activité obligatoire, autrement, les seuls participants seraient ceux qui s’entraînent déjà. » Toutefois, la deuxième heure d’activité qui s’est ajoutée en cours de route est optionnelle. La moitié des employés s’en prévalent. « On s’est rendu compte que les gens travaillaient plus d’heures en télétravail. On a donc proposé une heure de décrochage actif sur le temps de travail. Ce peut être d’aller faire marcher son chien. » Ces heures actives ont permis à Coboom de relayer l’absentéisme pour des raisons de santé mentale aux oubliettes. « On n’a eu aucun congé de maladie depuis 2016 », assure Catherine Dubé. Pour inciter les employés à rester actifs, celle-ci suggère aux directions de rappeler constamment les activités physiques en place, de changer les thématiques de temps à autre et de s’impliquer pour motiver tout le monde.

Le geste

Flexibilité élastique chez Airbnb

PHOTO FOURNIE PAR AIRBNB

Bureau chef d’Airbnb à San Francisco

Où sont les bureaux d’Airbnb ? Ils sont désormais partout. L’entreprise de location temporaire de logements revoit la définition de flexibilité au travail en permettant à ses 6000 employés dans le monde de travailler de n’importe où, tant à temps plein de la maison que jusqu’à 90 jours dans un autre pays. Cette nouvelle politique cadre d’ailleurs avec ce que prône plus largement Airbnb depuis un an pour sa clientèle, soit le télétravail partout dans le monde. Dans de tels cas, les allocations pour se loger seront ajustées au coût de la vie, à compter de juin. « Limiter notre bassin de talents à une distance X de nos bureaux nous désavantagerait grandement, indique le PDG Brian Chesky. Les meilleurs candidats vivent partout, ne sont pas concentrés à un seul endroit. En recrutant dans différentes communautés, nous deviendrons une entreprise plus diversifiée. »

Source : HRReporter

La citation

PHOTO ANDREW KELLY, REUTERS

Lizzo, lors du gala du Met 2022

On a passé les deux dernières années et demie à se protéger et protéger notre entourage, mais aussi à être très déconnectés les uns des autres. C’est bien maintenant de voir à quel point nous sommes reconnectés. Merci d’être revenus.

La chanteuse américaine Lizzo, invitée récemment par Google, en Californie, à chanter afin d’attirer les employés au bureau, à l’heure où certains hésitent à se relancer dans la circulation pour se rendre au travail. Plusieurs employés ont critiqué la présence de l’interprète de Good As Hell pour une telle performance.

Source : The New York Times

Le chiffre

40 %

C’est la proportion d’employés sur les 270 000 que compte la banque JPMorgan Chase qui optera pour le travail hybride. Après avoir fait part d’une politique de retour au bureau plus sévère, l’institution est revenue sur sa décision de laisser travailler les gens jusqu’à trois jours de la maison, s’ils le désirent. « Les politiques de retour au bureau se transforment en temps réel, note Melissa Swift, cheffe de la transformation de la firme de consultation Mercer. On a beaucoup parlé de l’importance de se réunir pour collaborer. Ça change sous nos yeux. Maintenant, seuls les employés qui manient des tournevis devront obligatoirement être au bureau ! »

Source : The Financial Post

La loi

Congé menstruel

L’Espagne est en voie d’adopter une loi permettant aux employées souffrant de sévères douleurs lors de leurs menstruations de prendre de trois à cinq jours de congé payés par le gouvernement, chaque mois. Cette permission s’inscrit dans un plus large projet de loi touchant différents aspects de la santé des femmes, tels les problèmes de fertilité ou l’avortement. « On progresse, alors qu’il n’est pas normal de travailler dans la souffrance et de se taire sur les problèmes et maux entourant les menstruations », a dit la ministre de l’Égalité, Irene Montero. Certains politiciens et syndicats ont soulevé qu’une telle décision pourrait stigmatiser et faire reculer les femmes en emploi.

Source : Euronews

L’idée

Le bus gratuit

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) offre de rembourser ses employés pour leurs déplacements au bureau en transports en commun, rapporte Le Devoir. Cette mesure s’applique deux jours par semaine, soit les jours de présence demandée au bureau. La mesure s’adresse à 650 employés. La dépense estimée par la SAAQ sera de 350 000 $ en 2022. « C’est vraiment le genre de mesures qu’il va falloir étudier et répandre davantage, selon Fanny Tremblay-Racicot, professeure à l’École nationale d’administration publique (ENAP), citée par le quotidien. D’abord, pour remédier à la crise des frais d’exploitation des sociétés de transport du Québec, et ensuite pour soulager la crise d’achalandage qu’elles connaissent. »

Source : Le Devoir