Depuis deux étés, les Québécois font la course folle pour faire trempette dans leurs cours extérieures. Cette année, les détaillants s’y sont préparés. Les stocks sont suffisants pour accueillir la grande demande qui, même si elle ne se compare pas à l’an passé, va occuper les pisciniers toute la belle saison.

Publié le 14 mai
MARIE-SOLEIL BRAULT Le Soleil

Après une première année à s’être fait prendre au dépourvu et une deuxième à crouler sous les délais et les ruptures, les astres semblent s’aligner pour une saison sans pépin, selon Alex Dubois, directeur de l’Association des commerçants de piscines du Québec (ACPQ) et Martin Perreault, directeur des opérations pour Club Piscine.

Lisez l’article complet sur le site du Soleil