(Washington) Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis sont tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis septembre 1969 dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, a annoncé jeudi le département du Travail.

Publié le 9 déc. 2021
Agence France-Presse

Du 28 novembre au 4 décembre, 184 000  personnes se sont inscrites au chômage pour recevoir une allocation, soit une baisse de 43 000. C’est bien moins qu’attendu par les analystes qui tablaient sur 228 000 nouvelles inscriptions.

Les chiffres de la semaine d’avant (du 21 au 27 novembre) ont en revanche été révisés en hausse.

La baisse des nouvelles demandes d’allocations chômage est une indication que les employeurs hésitent à licencier des salariés au moment où les emplois vacants sont nombreux, la demande des consommateurs est élevée et le bassin de travailleurs potentiels reste plus faible qu’avant la pandémie.

Pour attirer les travailleurs, les employeurs offrent aussi des salaires plus élevés et des avantages sociaux améliorés.  

Pour le seul mois de novembre, les salaires horaires ont augmenté de 4,8 % en novembre par rapport à l’année précédente, avait annoncé vendredi le département du Travail, au même niveau qu’en octobre et bien au-dessus de ce qu’ils étaient avant la pandémie.

Résultat, en moyenne sur quatre semaines, les demandes d’inscriptions au chômage se sont élevées à 218 750, soit une baisse de 21 250 par rapport à la moyenne révisée de la semaine précédente.  

« C’est le niveau le plus bas depuis le 7 mars 2020 quand il était 215 250 », a précisé le ministère du Travail.