(Vancouver) Les ventes d’habitations dans la région métropolitaine de Vancouver sont restées bien au-dessus de la moyenne sur 10 ans en septembre, mais la chambre immobilière de la région a souligné lundi que les prix n’avaient pas progressé aussi fortement.

La Presse Canadienne

Les ventes résidentielles étaient supérieures de 20,8 % à la moyenne sur 10 ans en septembre, tandis que les nouvelles inscriptions étaient inférieures de 1,2 % à leur propre moyenne sur 10 ans, a précisé la chambre immobilière dans son rapport mensuel.

Un peu plus de 9000 copropriétés, maisons en rangée et maisons individuelles étaient inscrites à la vente en septembre et les statistiques de la chambre montrent que 34 % d’entre elles ont changé de mains.

Les analystes affirment que les prix de l’immobilier grimpent généralement lorsque le pourcentage des ventes par rapport aux inscriptions est supérieur à 20 %. Cependant, même si les ventes ont été fortes, l’économiste de la chambre immobilière, Keith Stewart, a noté que la pression sur les prix n’avait pas été aussi intense.

Le prix de référence composé pour toutes les propriétés résidentielles de la région métropolitaine de Vancouver est d’un peu moins de 1,2 million, une augmentation de 13,8 % par rapport à septembre 2020, mais une augmentation de seulement 0,8 % par rapport au mois d’août.

M. Stewart a expliqué que les tendances des prix des logements varieraient en fonction du type de propriété et du quartier, et a prévenu que le nombre de propriétés mises en vente ne pouvait pas répondre à la demande, forçant finalement les prix à augmenter.

Le prix de référence d’une maison individuelle était de plus de 1,8 million en septembre, soit une augmentation de 1,2 % par rapport au mois précédent, mais un bond de 20,4 % comparativement à septembre 2020, selon la chambre immobilière.

Les maisons en rangée ont également enregistré une hausse de plus de 10 % du prix de référence, se vendant en moyenne 963 800 $. Il s’agit d’un bond de 17,5 % par rapport à septembre dernier, et une croissance de 1,2 % d’un mois à l’autre, soit la même que pour les maisons individuelles.

Les ventes de copropriétés ont enregistré la plus faible hausse mensuelle de prix, à seulement 0,5 %, selon le rapport, tandis que le prix de référence était de 738 600 $ en septembre, ce qui représentait une progression de 8,4 % d’une année à l’autre.