(Calgary) TC Énergie a déclaré qu’elle réclamerait plus de 15 milliards US au gouvernement américain à la suite de la révocation par le président Joe Biden d’un permis pour la construction de l’oléoduc Keystone XL.

La Presse Canadienne

L’entreprise établie à Calgary a affirmé avoir déposé une plainte en vertu de règles liées à l’ancien Accord de libre-échange nord-américain, ou ALENA, en raison de ce qu’elle dit être la violation par le gouvernement américain de ses obligations de libre-échange.

La société a déposé un avis d’intention auprès du département d’État américain.

M. Biden a révoqué le permis pour l’expansion de Keystone peu de temps après son investiture. TC Énergie a officiellement annulé le projet plus tôt ce mois-ci, enregistrant une dépréciation de 2,2 milliards.

Le pipeline proposé avait fait l’objet d’une bataille de plus d’une décennie entre l’industrie énergétique et les écologistes.

Le gouvernement de l’Alberta a investi dans le projet et ses pertes seraient d’environ 1,3 milliard de fonds publics.