Ébruitée en Bourse depuis quelques jours, l’acquisition de la papetière canado-américaine Domtar par l’entreprise Paper Excellence, affiliée canadienne du groupe Asia Pulp & Paper de Singapour, a été confirmée mardi par les hautes directions des deux entreprises.

Martin Vallières
Martin Vallières La Presse

L’entente d’acquisition dont la valeur totale est annoncée à 3 milliards de dollars américains, en incluant la dette assumée, comprend surtout l’achat au comptant de 100 % des actions de Domtar à raison de 55,50 $ US chacune.

Ce prix d’achat, déjà approuvé à l’unanimité par le conseil d’administration de Domtar, représentait une prime d’environ 37 % par rapport à la valeur moyenne de ses actions aux Bourses de Toronto et New York, avant la médiatisation de ses tractations avec Paper Excellence, en milieu de semaine dernière.

De l’avis de John D. Williams, président et chef de la direction de Domtar, « cet accord permet à nos actionnaires de réaliser une valeur en espèces certaine et immédiate majorée d’une prime importante pour leurs actions. Aussi, cette transaction valide notre plan stratégique à long terme pour nos principaux secteurs des pâtes et papiers, de même que pour notre expansion continue dans celui de l’emballage [conversion d’une usine papetière en cartonnerie aux États-Unis] ».

Du point de vue de la haute direction de Paper Excellence, « il s’agit d’une étape importante dans [la] stratégie mondiale d’identification d’actifs bien placés et de leur positionnement pour la croissance », a indiqué son directeur financier mondial, Joe Ragan.

« Nous admirons depuis longtemps la présence en expansion de Domtar dans le monde et nous pensons qu’elle constituera un atout précieux pour Paper Excellence. Nous sommes enthousiastes à l’idée de percer le marché américain [avec Domtar] alors que nous augmentons continuellement la capacité de Paper Excellence à servir sa base de clients sans cesse croissante. »

Favoriser une croissance à long terme

D’ailleurs, pour les milliers d’employés de Domtar aux États-Unis et au Canada, dont environ 800 à son usine de papiers d’imprimerie située à Windsor, en Estrie, et pour les dizaines d’employés au siège administratif canadien à Montréal, le directeur financier mondial de Paper Excellence s’est montré rassurant. « Nous sommes impatients d’investir dans les actifs et les employés de Domtar afin de favoriser une croissance à long terme », a-t-il dit.

Selon un communiqué, Paper Excellence a l’intention de continuer à exploiter Domtar comme une entité commerciale autonome. « Domtar continuera d’être dirigée par son équipe de direction actuelle [établie à Fort Mill, en Caroline du Sud, et à Montréal, pour le Canada], et Paper Excellence a l’intention de conserver ses bureaux et ses établissements de production », affirment les deux entreprises.

Selon l’analyste Hamir Patel, de Marchés des capitaux CIBC à Toronto, Paper Excellence semble avoir « des synergies considérables à réaliser avec l’achat de Domtar en matière de coûts et de bénéfices liés à l’exploitation d’une plus grande plateforme de production de pâte papetière, d’économies en transport de fibres de base, et des débouchés d’exportation plus sûrs pour sa prochaine capacité de cartonnerie », lit-on dans une note à ses clients-investisseurs obtenue par La Presse.

Des usines dans trois provinces

Paper Excellence, dont le siège administratif est à Richmond, en banlieue de Vancouver, mais qui est propriété de capitaux asiatiques, fabrique une gamme diversifiée de pâtes et de papiers de spécialité, d’impression et d’emballage. Connue auparavant sous le nom de Catalyst Paper, elle emploie 2800 personnes dans sept usines localisées dans trois provinces canadiennes (Colombie-Britannique, Saskatchewan, Nouvelle-Écosse) qui produisent et expédient plus de 2,8 millions de tonnes par an en produits papetiers. Elle est aussi copropriétaire à 49 % d’une usine papetière située au Brésil.

Domtar emploie 6400 personnes dans plus de 50 pays où elle a une présence commerciale. Sa présence industrielle est concentrée aux États-Unis (19 usines dans 13 États) et au Canada avec quatre usines situées dans trois provinces, dont celle de Windsor, au Québec, capables de produire 447 000 tonnes de pâte et 642 000 tonnes de produits papetiers par an.

Dans ses plus récents résultats annuels, Domtar affichait un chiffre d’affaires de 3,65 milliards US, en baisse de 16 % sur un an après son retrait du marché des produits papetiers d’hygiène personnelle. Quant à son résultat net annuel, il s’affichait en perte de 127 millions US, comparativement à un bénéfice de 84 millions US un an plus tôt.

Dans ses récents résultats trimestriels, se terminant le 31 mars, Domtar a comptabilisé un chiffre d’affaires de 944 millions US, encore en baisse de 8 % par rapport à la période comparable l’an dernier. Par conséquent, le résultat net du premier trimestre 2021 s’affichait encore en perte de 29 millions US, comparativement au léger bénéfice net de 5 millions US comptabilisé un an plus tôt.