La société Clarke de l’homme d’affaires George Armoyan vient d’entrer au capital du 1111 Atwater, l’une des six phases du projet Square Children actuellement en chantier sur le terrain de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants dans la partie ouest du centre-ville.

André Dubuc
André Dubuc La Presse

Dans une transaction conclue mercredi, Clarke paie 21 millions pour racheter le tiers des actions de la société propriétaire de la tour de 38 étages où l’on prévoit aménager des logements pour personnes âgées sur 25 étages et 22 copropriétés luxueuses aux étages supérieurs.

M. Armoyan a fait parler de lui dernièrement en devenant le plus important actionnaire de Cominar, plus grande société foncière québécoise, dont la valeur en Bourse a fortement baissé pendant la pandémie. Elle a d’ailleurs entrepris un examen stratégique l’année dernière dans le but de maximiser la valeur de ses parts.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

L’homme d’affaires George Armoyan

Clarke achète ainsi la part de High-Rise Montréal, une société de Philip Kerub, confirme au téléphone Sarto Blouin, associé de M. Kerub.

Les autres partenaires du 1111 Atwater sont Claridge et Ivanhoé Cambridge, qui détiennent ensemble un tiers de l’immeuble, et EMD Batimo, qui en détient aussi un tiers.

« Les partenaires au projet m’ont proposé de racheter mes parts, explique au téléphone M. Blouin. J’ai négocié l’automne passé et on a convenu d’un certain prix et de certaines conditions. Finalement, c’est un nouveau partenaire qui rachète mes parts. Il n’y a aucune chicane avec mes partenaires. C’est un beau projet. »

High-Rise reste propriétaire de la Maison des infirmières, au coin de la rue Atwater et du boulevard René-Lévesque Ouest, et du terrain de la phase 6, pour laquelle le promoteur est en conflit ouvert avec l’administration de la mairesse Valérie Plante sur la question des logements sociaux. Une injonction contre la Ville doit être débattue en cour d’ici la fin d’avril.

Comme La Presse l’a écrit en novembre dernier, la Ville cherche à réduire le nombre d’étages permis de 20 à 4 pour punir le promoteur de ne plus vouloir construire les logements sociaux promis. Le promoteur a en effet décidé à la place de payer la pénalité de 6,2 millions prévue au contrat avec la Ville.

L’adresse « la plus prestigieuse à Montréal »

Dans un article paru en mai 2019, Francis Charron, président d’EMD Batimo, disait vouloir faire de son immeuble l’adresse la plus prestigieuse à Montréal avec le Four Seasons. Les deux plus grands appartements se sont vendus pour 13 et 15 millions. « Nous sommes à 2000 $ le pied carré, c’est là que Montréal est rendu », avait alors souligné le promoteur-entrepreneur.

La construction a commencé en avril 2019. La livraison était attendue pour 2022 à l’époque.