(Montréal) Des propriétaires de cabanes à sucre du Québec font état d’un succès phénoménal de la campagne Ma cabane à la maison qui cherchait à leur éviter une autre saison printanière désastreuse en raison des mesures sanitaires liées à la COVID-19.

La Presse Canadienne

Les 70 propriétaires qui se sont mobilisés affirment que le mouvement lancé le 22 février dernier a permis la vente de plus de 110 000 boites représentant 500 000 repas. Ils estiment que Ma cabane à la maison a généré des retombées économiques de plus de 11,5 millions dans les régions du Québec.

Au-delà de ces statistiques, la mise sur pieds de Ma cabane à la maison a permis la distribution d’enveloppes d’aide, notamment du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et de celui du Tourisme.

La chaîne de magasins d’alimentation Metro a mis 96 de ses établissements à la disposition des clients de Ma cabane à la maison comme points de cueillette. Dimanche dernier, les magasins Metro ont cessé de stocker les repas, mais les Québécois peuvent récupérer les commandes de Ma Cabane à la Maison directement aux cabanes à sucre ou les faire livrer.

La pandémie de COVID-19 qui sévit depuis 14 mois a jusqu’ici entraîné la fermeture d’un quart des 200 cabanes à sucre du Québec.

Le sirop d’érable génère habituellement plus de 300 millions de revenus annuels pour les cabanes à sucre, selon l’Association des Salles de réception et Érablières du Québec (ASEQC). L’industrie a subi une baisse de revenu de plus de 90 % en 2020 en raison de la pandémie.

Selon Producteurs et Productrices de sirop d’érable du Québec, en 2020, le Québec a produit 73 % du sirop d’érable du monde entier. Les États-Unis sont, de loin, les principaux importateurs.