(Washington) Le déficit commercial des États-Unis a augmenté en novembre pour atteindre un plus haut depuis août 2006, alors que les importations ont gonflé avant les fêtes, attestant de la reprise des échanges pour le 6e mois d’affilée depuis la pandémie.

Agence France-Presse

Selon les données du département du Commerce publiées vendredi, le solde des échanges des biens et services s’est établi à 68,1 milliards de dollars en hausse de 5 milliards de dollars ou 8 % sur celui d’octobre.

« Le déficit des biens et services pour novembre est le plus haut depuis août 2006 », indique le Census Bureau qui compile les chiffres.

Les analystes attendaient un déficit moins élevé de 67,70 milliards de dollars.

Le montant total des exportations américaines s’élève à 184,2 milliards de dollars, soit 2,2 milliards de plus que le mois précédent (+1,2 %).  

Mais ce sont surtout les importations qui ont augmenté, gonflant de 7,2 milliards de dollars sur le mois, à 252,3 milliards (+2,9 %).

Sur un an le déficit des biens et services est en hausse de 13,9 %.

Le déficit avec la Chine en novembre a progressé de 3,5 milliards de dollars à 30 milliards, comptant pour plus des deux tiers de l’augmentation du déficit mensuel total.