(Québec) Le nouveau patron de la Caisse de dépôt, Charles Émond, touchera un salaire annuel de base de 550 000 $, 10 % de plus que son prédécesseur Michael Sabia.

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

C’est ce que prévoit un décret du conseil des ministres du gouvernement Legault publié mercredi dans la Gazette officielle du Québec. Ce décret vise à approuver la nomination de M. Émond et à déterminer « les paramètres devant servir à fixer sa rémunération et ses autres conditions d’emploi ».

Pour son mandat de cinq ans ayant débuté le 1er février, le président a droit à « un traitement annuel de base de 550 000 $ », peut-on y lire.

Pour le reste, le gouvernement demande que la rémunération et les conditions d’emploi respectent le « Règlement intérieur » de la Caisse.

Le traitement annuel de base de Michael Sabia s’élevait à 500 000 $. « Conformément à sa demande, M.  Sabia n’a reçu aucune augmentation salariale depuis sa nomination en 2009 » et son salaire de base « est demeuré inchangé à 500 000 $ », souligne le plus récent rapport annuel de la Caisse.

Le gagne-pain du patron est toutefois loin de se limiter à ce traitement de base. Pour 2018, Michael Sabia avait également eu droit à une « rémunération incitative » de 3,3 millions de dollars, une bonification liée à la performance comme le prévoit le Règlement intérieur de la Caisse.