(Toronto) Canopy Rivers a affiché une perte pour son troisième trimestre et a retiré ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice en cours, en raison des multiples vents contraires qui soufflent sur l’industrie du cannabis.

La Presse canadienne

La société de capital de risque de Canopy Growth a réalisé une perte nette de 2,7 millions, ou 1 cent par action, pour le trimestre clos le 31 décembre. En comparaison, elle avait dégagé un bénéfice net de 1,4 million, ou 1 cent par action, pour le même trimestre un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à une perte nette de 2 cents par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières de Refinitiv.

Canopy Rivers a expliqué qu’elle avait retiré ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice en raison de l’incertitude qui prévaut dans l’industrie. Celle-ci est notamment attribuable aux retards dans l’attribution de licences, aux nouvelles estimations quant au temps requis pour le démarrage de serres de cannabis à grande échelle, et au déclin généralisé des prix de gros du cannabis.

La firme, qui détient des investissements dans plusieurs sociétés de cannabis, avait précédemment dit s’attendre à réaliser un bénéfice avant déductions d’entre 85 millions et 100 millions grâce à ses participations dans PharmaHouse et Vert Mirabel.

L’industrie canadienne du cannabis éprouve des difficultés à atteindre la rentabilité depuis la légalisation de la marijuana récréative et plusieurs entreprises ont dû se tourner vers des mesures de réduction des coûts.