(Washington) « Croyez-vous en l’indépendance » de la Fed ? Le Sénat a passé sur le grill jeudi les deux alliés que le président, Donald Trump, veut placer au sein de la Banque centrale américaine.

Agence France-Presse

Judy Shelton et Christopher Waller, tous deux économistes, ont été nommés en janvier par Donald Trump pour devenir gouverneurs de la plus puissante institution financière du monde. Mais le vote du Sénat ne va pas de soi. Et le processus de nomination peut prendre plusieurs semaines.

« Madame Shelton vient de désavouer ses ouvrages écrits depuis 40 ans […] en nous disant ce qu’on veut entendre pour que sa nomination soit confirmée », a déploré le sénateur démocrate Sherrod Brown à la fin des auditions par la commission bancaire du Sénat.

PHOTO SUSAN WALSH, AP

Le sénateur démocrate Sherrod Brown, à droite

Le profil de Judy Shelton, 66 ans, est particulièrement controversé. Elle avait conseillé Donald Trump pendant sa campagne de 2016 et a remis en cause la nécessité d’indépendance de la Fed vis-à-vis du pouvoir politique.

Elle avait aussi sévèrement critiqué la façon dont la Fed a combattu la grande récession de 2008 et défendu le retour à l’étalon or, qui consistait à faire correspondre une monnaie à un poids fixe en or, pourtant jugé irréaliste et dépassé par la majorité des économistes modernes.

Le président républicain ne cesse de reprocher à la Fed de ralentir la croissance de l’économie américaine en conservant des taux d’intérêt selon lui trop élevés.

Judy Shelton et Christopher Waller ont assuré vouloir une baisse des taux jusqu’à zéro, mais pas de taux négatifs.

Les sénateurs les ont également longuement interrogés sur le maintien de l’indépendance de la Fed vis à vis des pressions, notamment politiques.

Pour Christopher Waller, « c’est l’organisation même de l’institution qui donne cette indépendance ».

« Je ne crois pas que des personnes en position de responsabilités comme celles qui exercent au sein de la Fed soient facilement intimidables », a pour sa part opiné Judy Shelton.

« Je ne crois pas que quiconque au sein du comité monétaire de la Fed soit atteint par les pressions politiques », a-t-elle ajouté.

Le Sénat « devrait rapidement confirmer la nomination » de Christopher Waller, qui est « à la fois hautement qualifié et sans controverse », estiment les analystes d’Oxford Economics dans une note.

Il pourrait ainsi avoir rejoint l’institution pour la prochaine réunion du comité monétaire, les 17 et 18 mars.

« En revanche, comme attendu, Judy Shelton a fait l’objet d’un interrogatoire minutieux, tant de la part des Sénateurs républicains que des démocrates », ont encore observé les économistes, soulignant que la confirmation de sa nomination par les sénateurs est loin d’être évidente.

Christopher Waller, 61 ans, économiste, dirige le service de recherche économique de la branche régionale de la Fed de Saint-Louis. C’est un spécialiste de la théorie monétaire et de la macro-économie.

Les deux derniers candidats présentés par M. Trump étaient tellement atypiques que même les membres républicains du Sénat avaient retoqué leurs candidatures.