(New York) Le géant américain de la défense Lockheed Martin a relevé ses prévisions après un troisième trimestre solide, soutenu pendant la pandémie par les ventes constantes au gouvernement de ses avions de combat F-35.

Agence France-Presse

Pour 2020, l’entreprise prévoit un bénéfice ajusté par action de 24,45 dollars contre une fourchette allant de 23,75 à 24,05 dollars auparavant, et un chiffre d’affaires à 65,25 milliards de dollars, contre 63,5 à 65 milliards auparavant, selon un communiqué publié mardi.

Pour 2021, l’entreprise anticipe des ventes à 67 milliards de dollars ou plus.  

Cette prévision préliminaire repose sur l’hypothèse que le taux d’imposition officiel des entreprises reste à 21 %, a souligné Lockheed Martin qui a payé un taux réel de 14,7 % au troisième trimestre.  

Elle part aussi du principe que ses clients, dont le gouvernement américain, ne modifieront pas leurs priorités de financement, a ajouté le groupe à quelques semaines de l’élection présidentielle aux États-Unis.

Au troisième trimestre, Lockheed Martin a vu son chiffre d’affaires augmenter de 9 % au total à 16,5 milliards de dollars, soit légèrement au-dessus des 16,1 milliards attendus par les analystes.  

Son bénéfice net a progressé de 6 % à 1,7 milliard de dollars.  

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le critère préféré des investisseurs américains, il s’affiche à 6,05 dollars, soit un peu en dessous des anticipations (6,09 dollars).  

Les ventes ont progressé dans toutes les divisions de la société.  

Elles ont augmenté de 8 % dans l’aéronautique, sa plus importante activité, principalement grâce à des ventes plus élevées dans le programme dédié à l’avion de combat F-35, le programme militaire le plus cher de l’histoire des États-Unis.  

La division comprenant les missiles a vu son chiffre d’affaires augmenter de 14 % et celle dédiée aux hélicoptères et à divers systèmes informatiques, de défense ou de radars, de 8 %.  

Les ventes de la division Espace ont progressé de 6 %, grâce notamment aux satellites pour les gouvernements.