(Toronto) Les plus récents résultats trimestriels de la Financière Sun Life ont été diminués par la pandémie de COVID-19, a indiqué vendredi le chef de la direction de l’assureur.

La Presse canadienne

Selon Dean Connor, les mesures de confinement au début de la pandémie ont ralenti les ventes d’assurance de la société torontoise, les faisant retraiter de 6 % au deuxième trimestre.

De plus faibles taux d’intérêt et différentiels de taux ont aussi eu un impact défavorable et la Sun Life a affiché un bénéfice net de 519 millions, ou 88 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin. En comparaison, elle avait gagné 595 millions, ou 1,00 $ par action, pour la même période un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient plutôt à ce que la Sun Life affiche un bénéfice net de 657,6 millions, ou 1,06 $ par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

L’épidémie de COVID-19 a aussi entraîné une augmentation des règlements de décès, tout en augmentant les souscriptions de produits de gestion de patrimoine et de gestion d’actifs par rapport à l’année dernière.

M. Connor s’est dit ravi de la popularité de l’offre virtuelle de la Sun Life et a indiqué que les solutions numériques de santé et de patrimoine avaient été utilisées plus de 13,5 millions de fois pendant la pandémie.