Hydro-Québec bonifie son offre à l’État du Maine, qui menace de faire avorter son mégacontrat avec le Massachusetts en s’opposant à la construction de la ligne de transport de l’électricité.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

La compensation déjà annoncée de 258 millions $ US pour le Maine par Hydro et son partenaire central Maine Power sera devancée de deux ans et Hydro offre aussi à l’État 500 000 mégawattheures d’énergie à rabais pendant 20 ans.

« Hydro-Québec tient à soutenir le Maine dans ses efforts pour se relever de la pandémie, a fait savoir a présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, dans un communiqué. Nous sommes heureux d’y contribuer avec un nouvel engagement qui garantit à l’État des livraisons fiables d’électricité ainsi que des économies considérables. »

Hydro est prête à consentir un rabais de 4 $ US par mégawattheure sur le prix de gros de l’électricité du Maine, et ce, pendant 20 ans.

En outre les compensations déjà annoncées pour l’État seront devancées de deux ans et commenceront cet automne plutôt qu’en octobre 2022. Ces compensations de 258 millions $ US prennent la forme de compensations financières versées à l’État pour réduire les tarifs d’électricité, d’aide à l’extension du réseau de télécommunications et de financement d’un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Le Maine menace de faire échouer la transaction conclue entre Hydro-Québec et le Massachusetts en soumettant le projet de ligne de transport à un référendum en novembre. La société d’État et son partenaire américain Central Maine Power sont activement engagés dans cette campagne référendaire.