Les Québécois qui ont accumulé des bouteilles et des canettes consignées ces derniers mois peuvent maintenant récupérer leur dû dans les supermarchés et les dépanneurs.

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

Québec a forcé « tous les détaillants du Québec, hormis ceux de l’Île de Montréal » à reprendre la consigne à compter de ce lundi.

La reprise des contenants consignés dans les commerces de Montréal prendra effet le 22 juin prochain, a décrété RECYC-QUÉBEC.

Arrêtée depuis la mi-mars, la reprise des bouteilles dans les commerces a provoqué une série de problèmes dans les brasseries. Molson, Sleeman et Labatt ont dû réduire leur production, car ils manquaient de bouteilles à usage multiple. Il y avait aussi une pénurie de bouteilles neuves puisque ces dernières contiennent du verre provenant de vieilles bouteilles.

En mai, le gouvernement a signé une entente temporaire avec les détaillants les obligeant à trouver le moyen de reprendre les contenants consignés. Ceux-ci ont privilégié l’utilisation d’abris semi-temporaires dans leur stationnement, le plus souvent. Ainsi, les bouteilles n’étaient pas manipulées à l’intérieur de leurs murs.

En outre, le montant de la consigne était le plus souvent donné à un organisme sans but lucratif, évitant ainsi la manipulation d’argent comptant.

À partir du 8 juin, les détaillants doivent reprendre les contenants dans leurs établissements, remettre les « gobeuses » en marche et rendre leur dû aux consommateurs.

Relisez nos textes sur le sujet :

> Retour à la normale de la consigne : les détaillants sont furieux (29 mai)

> Les supermarchés recommenceront à récupérer les contenants consignés (11 mai)

> Les brasseurs manquent de bouteilles (4 mai)