(Ottawa) La productivité multifactorielle du secteur des entreprises a diminué dans la plupart des provinces du Canada en 2018 après avoir augmenté dans chacune d’entre elles en 2017.

La Presse canadienne

Dans l’ensemble, elle a été inchangée en 2018 après avoir affiché une hausse de 1,9 % en 2017, selon Statistique Canada.

La croissance de cette productivité est souvent associée aux progrès technologiques, aux changements organisationnels et aux économies d’échelle dans les entreprises.

L’agence fédérale a observé en 2018 des baisses de la productivité multifactorielle dans les quatre provinces de l’Atlantique, là où elles ont été parmi les plus prononcées au Canada.

Ainsi, la productivité multifactorielle a reculé de 5,7 % à Terre-Neuve-et-Labrador, de 2 % en Nouvelle-Écosse, de 0,8 % à l’Île-du-Prince-Édouard et de 0,5 % au Nouveau-Brunswick.

En revanche, elle s’est accrue dans trois provinces en 2018, en particulier au Québec, de 1 %. Elle a aussi progressé en Alberta, de 0,3 %, de même qu’en Colombie-Britannique, de 0,2 %.

Statistique Canada rappelle que de la période de 2000 à 2010 et de celle de 2010 à 2017, la croissance de la productivité multifactorielle s’est accrue dans toutes les provinces, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador et au Manitoba.

Par ailleurs, l’agence fédérale s’attend à ce que la pandémie de COVID-19 ait des répercussions sur la productivité multifactorielle dans les estimations de la croissance à compter de l’année de référence 2020.